Manifestation unitaire contre l’extrême droite

Manifestation unitaire contre l’extrême droite

samedi 23 mars
à Chartres-de-Bretagne
15h00 à la Mairie

Le samedi 23 mars, dans un lieu privé à la sortie de Chartres-de-Bretagne, le mouvement d’extrême droite identitaire Jeune Bretagne, prétend organiser une journée de débat sur le thème « Que faire face à la crise ? ». Est ainsi annoncée la présence d’une dizaine d’organisations de France et de l’étranger, de la plus dure extrême droite qui soit, des organisations qui se revendiquent fascistes et ont à leur actif quantité de faits d’ultra violence raciste (se référer au verso pour plus de détails sur les organisations invitées).

Ce n’est pas par hasard si Jeune Bretagne a choisi Chartres pour organiser sa « conférence ». Le mouvement espère faire écho à la lutte des camarades victimes de la guerre sociale à l’usine PSA. Cette tentative de récupération écœurante est malheureusement classique de l’extrême droite. La dernière « conférence » organisée par Jeune Bretagne s’était conclue par l’agression de jeunes du quartier dans lequel se tenait le sinistre rendez vous, à Vannes, il y a un an.

Nos valeurs à nous, respect, solidarité, refus de la haine, rendent inacceptable la tenue d’un pareil événement, qui dans le contexte de percée de l’extrême droite sur fond de crise sociale, fait songer aux manœuvres de partis néo-nazis comme Aube Dorée en Grèce. Au delà de ça, un tel rassemblement de tout ce qui peut se faire de pire à droite de la droite est une situation à haut risque de débordements, pour tout le week end du 23 mars.

Personne ne mérite de subir auprès de chez lui un tel regroupement ! Ni à Chartres, ni en Bretagne, ni ailleurs !

Signataires (mise à jour du 18 mars) : Association France-Palestine Solidarité (AFPS), Collectif Antifasciste Rennais, Confédération Nationale du Travail (CNT), Europe Ecologie Les Verts, Gauche Unitaire, Jeunes Ecologistes, Jeunesses Communistes, Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), Sindikad Labourerien Breizh (SLB), Union Démocratique Bretonne (UDB), Un Toît c’est Un Droit.

________________________________________________

Les organisations d’extrême droite
présentes à Chartres le 23 mars

Troisième Voie, de Serge Ayoub dit « Batskin » : membre de la frange néo-nazie des supporters du PSG dans les années 1980, il fonde les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires en 1987. Nombre des JNR passeront devant les tribunaux pour des violences à caractère politique ou raciste – y compris pour meurtre. Après un long break marqué par une condamnation pour trafic de drogue, Batskin créé Troisième Voie où l’on retrouve des « vétérans » des JNR.

Le Réseau Identité représenté par Richard Roudier : il a fait partie de l’organisation néo-nazie Unité Radicale, dissoute en 2002 après qu’un de ses membres a tenté d’assassiner Jacques Chirac. Il est, en avril 2003, un des fondateurs du Bloc Identitaire dont il a été exclu l’année dernière.

Riposte Laïque représentée par Pierre Cassen : s’est fait connaître en co-organisant avec le Bloc Identitaire en 2010 un rassemblement à Paris appellé « apéro saucisson pinard ». Pour elle la défense de la laïcité sert uniquement de prétexte au déversement des pires insanités xénophobes. Dès 2010 Pierre Cassen était intervenu à Paris, au Local, un établissement tenu par Serge Ayoub.

CasaPound représentée par Xavier Eman : organisation italienne souhaitant incarner un « fascisme du troisième millénaire », elle se targue d’avoir des préoccupations sociales. En réalité, ses militants se sont surtout signalés par leurs violences contre les étudiants grévistes et les militants de gauche. Plus grave, c’est un individu membre de CasaPound qui, en décembre 2011 à Florence, a tué deux vendeurs ambulants sénégalais, en blessant trois autres.

Guillaume Faye : issu, selon ses propres termes, « de la grande bourgeoisie parisienne », Faye est une des principales plumes de l’extrême droite française contemporaine. Dans les années 70-80, outre ses activités pour le Figaro Magazine ou encore Paris-Match, il était membre du GRECE et, à ce titre, un des principaux théoriciens de la Nouvelle Droite. Après un « break » d’une dizaine d’années et un crochet par Skyrock en tant qu’animateur, il fait son retour en politique en 1998.

ADSAV représenté par Ronan Le Gall : ADSAV s’inscrit dans la lignée directe de la frange du mouvement indépendantiste/autonomiste breton qui, sous l’Occupation, a collaboré avec les nazis. Ainsi, ADSAV « se refuse à condamner ceux qui ont combattu pour l’indépendance bretonne avec sincérité et droiture, quelles que soient l’époque et les circonstances ».

Jeune Bretagne représenté par Yann Vallerie : à l’instar d’ADSAV, Jeune Bretagne considère comme des références politiques acceptables les figures de la collaboration bretonne. Son blog rend hommage à l’abbé Perrot (exécuté par la Résistance en 1943) et à Olivier Mordrelle (condamné à mort par contumace à la Libération, réfugié au Brésil, en Argentine, puis dans l’Espagne de Franco). Des militants de Jeune Bretagne étaient présents à Lyon lors de la « Marche des cochons » du 14 mai 2011 : ce défilé s’est terminé par des déprédations et des attaques contre des commerces supposés tenus ou fréquentés par des étrangers.

Le Mouvement d’Action Sociale (MAS) : concentre la majeure partie de sa propagande sur les thématiques sociales et économiques, s’inspirant de CasaPound. Il existe une revue dont la ligne politique est très proche du MAS : le bimestriel Rébellion, lui-même fondé par des anciens d’Unité Radicale.

La NSV (Nationalistische Studentenvereniging) : organisation étudiante nationaliste flamande très proche du Vlaams Belang (extrême droite nationaliste flamande) dont le leader, Filip Dewinter – qui, avant de soigner son discours, ne cachait pas sa fascination pour le nazisme – est un ancien membre.

Thomas Ferrier : il est le dirigeant du PSUNE (Parti Socialiste pour l’Union de la Nation Européenne). Cadre dans la fonction publique, Ferrier n’en est pas moins un fervent partisan de la simplification des procédures de licenciement des agents publics et un apologiste de « l’initiative privée de nature entrepreneuriale ». Il a donc parfaitement sa place dans une réunion d’extrême droite prétendant démagogiquement se pencher sur la question sociale, puisque ses « solutions » sont les mêmes que celles prônées par le patronat.

Posted in Luttes locales | Leave a comment

Fest-noz antifa : 22/02/2013

festnozantifa

Posted in Luttes locales | Leave a comment

Dañs an emgann e koad Rohanne


NDDL : Dañs an emgann e koad Rohanne e-tal ar… par dm_50b2ad37a468d

Posted in Luttes locales | Leave a comment

Notr Dame des Landes se rgrome contr les espulsions!

Notr Dame des Landes se rgrome contr les espulsions!*
*La hucherie pour oqhuper de rtour la ZAD sra le 17 de novembr la matinée!*

I faot bati de rtour contere l’areoport.

Dizëz le a vos amins. Caozëz nen a vos vézins. Huchëz le antour de vous.
Evaillëz le messaije-ilë le pu vite qe vous pouëz qe le mond pouraent
d’enchvit pour vni.

Nous faot nous aguerouer astoure!
J’ons bzein de chapiteriaos pour la qhuzine colective.

Fourches, poutrs, pllanchetes

vnëz don o tous vos oudis,
o vos martiaos e vos sies.
o du bouès e des cllous
o des taodions préts a métr su bout.
Les sonous, les chantous, les huchous
vnez tertous, j’ons bzein de vous, de vos goules e de vos mans.

L’endrë dla rassembllée e la route a sieudr sront dounës dan les jous a
vni. Argardëz ben la coure web de la ZAD : https://zad.nadir.org/

Je tienrons bon! Aï’don! Dessus!

signë: Les oqhupants de la Zad e les federailles qi souètent d’o yeus.

Pour nous jouindr : reclaimthezad@riseup.net

*Ayrault, Vinci e compegnie*
*C’et cllere, pari: carëz vous! *

Posted in Luttes locales | Leave a comment

Stourmonp a-enep ar raktres aerborzh e NDDL !

Manifestadeg

Posted in Luttes locales | Leave a comment

La forêt de Rohanne au troisième jour de la résistance

Posted in Luttes locales | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes. Appel à une déambulation de soutien

Notre-Dame-des-Landes. Appel à une déambulation de soutien

Le samedi 20 octobre à 16h à la Paquelais en face de l’éco-musée, afin de
rejoindre le sabot en lutte !

Le mardi 16 octobre a débuté une opération militaire visant à vider la
zone du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes de ses
habitant-e-s/occupant-e-s.

Cette opération annonce le début d’une occupation militaire de la zone
afin de mater toute contestation du projet et de casser toute tentative de
montrer qu’un autre monde est possible.

Nous ne les laisserons pas faire !

Actuellement, des habitant-e-s/occupant-e-s de la ZAD et des soutiens
extérieurs résistent aux expulsions et tentent de réoccuper les lieux
expulsés ou vidés de leurs habitant-e-s. Les forces militaires en
présence, sous mandat de l’état socialo/écolo lancent chaque jour des
opérations de grande envergure afin de les en empêcher.

Nous devons les soutenir dans leur lutte légitime visant à préserver un
vaste territoire de bocage unique et de terres agricoles dont nous
manquons tant !

Les légumes ne poussent pas sur le béton !

Tandis que les terres agricoles disparaissent en France sous le béton, à
l’équivalent d’un département tous les cinq ans ! , nous devons réagir
face à un projet qui participera et accéléra ce processus !

Les occupant-e-s de la ferme maraichère du sabot se battent pour préserver
notre autonomie alimentaire et notre ressource première et vitale qu’est
la terre. Cette ferme est actuellement menacée de destruction ! Nous
devons les empêcher d’araser ce lieu de résistance paysanne, symbole de la
lutte contre le monde marchand et le productivisme ! Nous appelons ainsi à
une déambulation de soutien le samedi 16 octobre à 16h à la Paquelais en
face de l’éco-musée, afin de rejoindre le sabot en lutte.

Cette déambulation, conjuguée avec le rassemblement de 11h à Nantes au
Pont Morand, à pour but de maintenir une pression constante, multiforme et
déterminé sur l’ensemble des promoteurs/destructeurs (Etat/Vinci) »

Nous appelons aussi les paysan-ne-s de la région à se mobiliser avec leurs
tracteurs à l’occasion de la déambulation, et à montrer leur soutien à la
ZAD.

Prévoyez de la bouffe, des vêtements de pluie, des bottes, banderoles,
instruments pour faire du bruit…

Les camarades ont quant à eux besoin de vêtements de rechange, de
chaussettes, d’eau, de bouffe…

Nos vies valent plus que leurs profits !

Maintenons la pression constamment, ici et ailleurs !

Vinci et ses sbires dégageront de la ZAD !

Le collectif de lutte contre l’aéroport de NDDL

http://lutteaeroportnddl.wordpress.com/

contact mail : contactclcanddl@riseup.net

Posted in Luttes locales | Leave a comment

Campeggio No Tav 2012

Campeggio No Tav 2012

Campeggio No Tav 2012 (bis)

Posted in Actualité internationale, Luttes locales | Leave a comment

Fête des prairies St Martin

Posted in Luttes locales | Leave a comment

Oi Polloi et le Gaélique

L’utilisation du gaélique est souvent découragée en Écosse, mais le groupe écossais travaille activement à sa popularisation.

Écoutez l’entrevue (source)

Posted in Luttes locales | Leave a comment